Editorial

Pour une école ouverte à tous…

Notre charte a fortement irrigué, depuis sa promulgation en septembre 2016, nos projets éducatifs. Elle a donné du souffle aux dynamiques de nos établissements, orientant les actions engagées au sein des communautés éducatives. Les équipes se sont inscrites résolument dans cet élan collectif, donnant un visage tout à la fois cohérent et pluriel de notre réseau de l’Enseignement catholique de l’Anjou.

Nous avons voulu souligner avec force notre volonté d’oeuvrer pour une école ouverte à tous. De nombreuses initiatives ont émergé des équipes visant à traduire dans les faits cette conviction forte que nous portons. Dans une société qui se souhaite inclusive, notre école doit aussi être actrice d’inclusion. Cette évolution désirée n’est pas sans soulever de nombreuses questions. Au-delà des changements attendus de postures, de pratiques, de cultures pédagogiques, c’est bien au-delà que nous devons nous projeter. Il nous faut penser la différence comme le lieu commun. C’est donc à un changement de paradigme que nous sommes invités.

Nos équipes diocésaines (1er degré, 2nd degré, service psychologie, services généraux) se sont engagées dans ce vaste chantier. Cette orientation trouve donc sa traduction dans des propositions nouvelles d’animations institutionnelles qui se déclineront durant cette année. La journée de rentrée des Chefs d’établissement, nourrie des apports de Charles Gardou*, constitue cette porte d’entrée dans ce vaste projet qui nous conduira à confronter cette question de l’école inclusive à la réalité de notre propre structure scolaire.

Nous continuons donc, solidairement, dans le cadre de ce plan d’animation institutionnel référé à la charte, à penser l’école de demain.

Une école inclusive dans une société inclusive… une école ouverte à tous.

Luc Trottier
Responsable du service 1er degré

* Charles Gardou – Anthropologue, Professeur à l’Université Lumière Lyon
Auteur de : La société inclusive, parlons-en. Il n’y a pas de vie minuscule